Russafrik
ECONOMIE

La Banque d’Investissement et de Développement de la CEDEAO injecte 200 millions de dollars dans l’économie ghanéenne

Image 1 Image 2

La Banque d’Investissement et de Développement de la CEDEAO injecte 200 millions de dollars dans l’économie ghanéenne

La Banque d’Investissement et de Développement de la CEDEAO (BIDC) a renforcé son partenariat transformateur avec la République du Ghana en s’engageant à injecter 200 millions de dollars dans l’économie ghanéenne à travers des alliances stratégiques avec Ghana Export-Import Bank (GEXIM) et GCB Bank PLC.

C’est ce qui ressort d’un protocole d’accord signé par Dr George Agyekum Donkor, Président de la BIDC et de son Conseil d’administration et M. Mohammed Amin Adam, ministre des Finances de la République du Ghana, lors d’une cérémonie qui s’est tenue au siège de la BIDC à Lomé, au Togo. La cérémonie de signature s’est déroulée en présence des principales parties prenantes, notamment M. Lawrence Agyinsam, Directeur Général de GEXIM, et M. Samuel Aidoo, Directeur Exécutif, Commerce en gros et Banque d’investissement chez GCB Bank PLC, entre autres. L’accord incarne l’engagement inébranlable de la BIDC à favoriser la croissance économique et à renforcer la résilience dans les États membres de la CEDEAO.

Dans son allocution d’ouverture, Dr Donkor a félicité le Ghana pour son soutien indéfectible à travers le paiement de sa part souscrite du capital et d’autres engagements envers la Banque. Il a souligné que l’alliance tripartite entre la BIDC, GEXIM et GCB Bank PLC illustre l’orientation stratégique de la BIDC visant à renforcer le programme de relance et de transformation des États membres en canalisant les ressources vitales vers des secteurs clés de leurs économies. Selon lui, cette collaboration souligne l’engagement de la BIDC à forger des synergies de partenariat dans le domaine de la finance et de l’investissement, servant de modèle pionnier pour les futures collaborations et investissements régionaux.

En retour, Dr Amin Adam a souligné l’importance d’organisations telles que la BIDC dans la conduite d’une transformation durable, en particulier dans le contexte des défis mondiaux actuels. Il a salué l’impact profond de la BIDC sous la direction de Dr Donkor et a exprimé un optimisme inébranlable quant au rôle continu de la Banque dans l’élaboration du programme de développement de la région.

L’injection de 200 millions de dollars est destinée à stimuler la croissance des Petites et Moyennes Entreprises (PME) dans des secteurs critiques de l’économie, à favoriser la création d’emplois, l’innovation et le développement durable. Cette injection portera le total des engagements de la BIDC au Ghana à 600 millions USD.

Image 1 Image 2

EN RELATION

CRYPTOMONNAIES : LE LIMOCOIN SWAP POURSUIT SA CONQUÊTE DU MONDE

L’équipe de rédaction

Pénurie d’essence et de gaz : Emmanuel Macron étale ses limites et met la France en danger

LA REDACTION

Malgré les sanctions occidentales, la Russie et l’Irak réalisent un chiffre d’affaires de plus de 313 millions de dollars

LA REDACTION

COMMENTER