Russafrik
POLITIQUE

Sommet des BRICS : Emmanuel Macron formule une demande inattendue pour assister à la rencontre du groupe

Image 1 Image 2

Sommet des BRICS : Emmanuel Macron formule une demande inattendue pour assister à la rencontre du groupe

Le Président français, pourra-t-il devenir le premier homme d’État occidental à pouvoir assister au sommet des BRICS? À en croire le journal L’Opinion, Emmanuel Macron a effectivement formulé cette demande auprès de son homologue sud-africain. Ce, alors que la participation de Vladimir Poutine est toujours en question.

Hôte du prochain sommet des BRICS, le Président sud-africain Cyril Ramaphosa a reçu une demande inattendue de la part de son homologue français. Selon le journal français L’Opinion, Emmanuel Macron a demandé à Cyril Ramaphosa de pouvoir venir à la rencontre du groupe qui aura lieu fin août.

“Ce serait un grand coup!”, a confirmé auprès de L’Opinion un proche du locataire de l’Élysée.

Le groupe économique en question composé de cinq pays suscite de plus en plus d’intérêt de la part de nombreux États et est capable de faire concurrence à l’ordre économique occidental.

À ce jour, presque une vingtaine de pays, dont l’Arabie saoudite ou encore la Turquie et l’Égypte, ont exprimé leur souhait de rejoindre le groupe.

Cliquez sur ce lien pour intégrer notre groupe Télégram

Ici https://t.me/RussAfrikinfos

Et cliquez ici pour télécharger notre application pour Android

Ici http://bit.ly/russafrik

Et cliquez ici pour télécharger notre application pour iOS

https://apps.apple.com/app/russafrik-infos/id1635239033

Vladimir Poutine à Johannesburg?

Alors que le prochain sommet des BRICS se tiendra fin août à Johannesbourg, la participation de Vladimir Poutine est remise en question. Le Président russe étant visé par un mandat d’arrêt de la Cour pénale internationale (CPI), il doit être arrêté, car l’Afrique du Sud est membre de l’organisation.

Commentant la présence annoncée de Vladimir Poutine au sommet des BRICS en août, le porte-parole du Kremlin a fait savoir que la Russie y participerait “au niveau voulu”.

Les autorités sud-africaines prévoient d’accorder l’immunité diplomatique aux participants du sommet fin août, comme c’était le cas lors de la réunion ministérielle des diplomaties des BRICS les 1er et 2 juin.

Or, l’immunité diplomatique “ne s’applique pas aux mandats des tribunaux internationaux”.

Précédemment, le Président sud-africain Cyril Ramaphosa avait déclaré que les autorités examineraient la question de la dénonciation du traité établissant la CPI.

Chers lecteurs,

Notre site web et nos comptes sur les réseaux sociaux sont menacés de restriction ou d’interdiction, en raison des circonstances actuelles. Par conséquent, afin de rester informés de nos derniers contenus, il vous est possible de :

• Vous abonner à notre

https://t.me/RussAfrikinfos

• Vous abonner à notre newsletter hebdomadaire par courriel

• Activer les notifications sur notre

https://t.me/RussAfrikinfos

• N’oubliez surtout pas de partager au maximum nos articles et de vous abonner aussi sur notre page facebook car l’information, c’est le pouvoir.

Image 1 Image 2

EN RELATION

L’adhésion de l’Iran aux BRICS : Une plateforme de coopération scientifique en dépit des sanctions

LA REDACTION

Terrorisme : La Russie et le Burkina-Faso se donnent la main pour renforcer leur coopération pour relever les défis du moment

L’équipe de rédaction

Drones tactiques : le groupe russe Kalachnikov prévoit d’augmenter la production en 2023

LA REDACTION

COMMENTER