Russafrik
POLITIQUE

 Les détails de l’accord sur la base navale russe au Soudan

Image 1 Image 2

 Les détails de l’accord sur la base navale russe au Soudan

L’accord entre Khartoum et Moscou sur un point de soutien logistique de la marine russe en mer Rouge a été médiatisé à la mi-novembre 2020. Signé début décembre 2020 par la Russie, il attend toujours d’être ratifié par le Soudan.

Début novembre 2020, le gouvernement russe avait demandé à Vladimir Poutine d’approuver la proposition de mettre en place au Soudan “un point d’appui matériel et logistique” de la marine russe, précisant qu’un projet d’accord avait déjà été concerté par Moscou et Khartoum.

Cliquez sur ce lien pour intégrer notre groupe Télégram

Ici https://t.me/RussAfrikinfos

Et cliquez ici pour télécharger notre application pour Android

Ici http://bit.ly/russafrik

Et cliquez ici pour télécharger notre application pour iOS

https://apps.apple.com/app/russafrik-infos/id1635239033

Pas plus de 4 navires et de 300 hommes

Le document stipule que “la République du Soudan donne son accord à la Russie pour la création et le déploiement sur le territoire soudanais d’un point de ravitaillement et d’entretien, ainsi que pour le développement et la modernisation de son infrastructure afin d’y assurer des réparations, des opérations de ravitaillement et le repos des membres d’équipages”.

La base ne doit pas accueillir simultanément plus de 300 hommes et quatre navires de la marine russe, y compris des navires de guerre à propulsion nucléaire. La Russie devra notifier la partie soudanaise 12 heures avant l’entrée de ses navires ainsi que trois heures avant leur départ.

Armements et DCA en échange

L’accord est prévu pour une durée de 25 ans, avec un renouvellement automatique de 10 ans si aucune des parties ne demande sa cessation au préalable.

Le terrain pour la base doit être octroyé gratuitement. En échange, le Soudan doit recevoir des investissements dans le développement du port et la construction d’un nouveau débarcadère pour sa marine.

Aux termes de l’accord, la Russie s’engage à livrer gratuitement des armements et des équipements pour organiser la défense antiaérienne de la base navale de Port-Soudan de la marine soudanaise.

Le 16 novembre 2020, Vladimir Poutine avait approuvé la proposition gouvernementale et avait chargé le ministère de la Défense de signer ledit accord, ce qui avait été fait le 1er décembre 2020.

Ratification stoppée par les USA

L’apparition de la Russie dans la région n’a pas été saluée par les États-Unis qui avaient commencé à exercer une pression sur Khartoum ce qui avait fait traîner en longueur la ratification.

Le 9 février, Sergueï Lavrov, en visite à Khartoum, a annoncé que le processus était en cours.

De son côté, l’Érythrée voisine a déjà proposé elle aussi à la Russie de déployer une base navale sur son territoire.

Samedi 11 février, Associated Press a annoncé que les autorités soudanaises sont revenues à l’accord. Des sources de l’agence ont fait savoir, à l’issue de la visite de Sergueï Lavrov, que Moscou avait rempli toutes les conditions de Khartoum et que l’armée avait donné son feu vert à l’entrée en vigueur du document après la formation d’un gouvernement et d’un organe législatif et la ratification du texte.

Chers lecteurs,

Notre site web et nos comptes sur les réseaux sociaux sont menacés de restriction ou d’interdiction, en raison des circonstances actuelles. Par conséquent, afin de rester informés de nos derniers contenus, il vous est possible de :

• Vous abonner à notre

https://t.me/RussAfrikinfos

• Vous abonner à notre newsletter hebdomadaire par courriel

• Activer les notifications sur notre

https://t.me/RussAfrikinfos

• N’oubliez surtout pas de partager au maximum nos articles et de vous abonner aussi sur notre page facebook car l’information, c’est le pouvoir.

Image 1 Image 2

EN RELATION

Israël : après l’Afrique du Sud, le Brésil attaque

LA REDACTION

Les sanctions de l’UE contre la Russie constituent « un pas vers la guerre », juge le premier ministre hongrois, Victor Orban

LA REDACTION

Visite de l’ambassadeur de la République centrafricaine auprès de la Fédération de Russie Dodonu-Punagaza Leon à l’Université de l’amitié des peuples de Russie

L’équipe de rédaction

COMMENTER